5dcaf275752dca229da39a327b397cc7d43dc77e4-630x0

Saint-Etienne-du-Rouvray – Être unis face à la barbarie

Après Charlie Hebdo, après le 13 novembre et le Bataclan, et après Nice, voilà que de nouveau l’État islamique cible notre pays par une attaque aussi odieuse qu’intolérable à l’encontre de l’Église française mais aussi des valeurs chrétiennes et de l’histoire de la France.

Mes pensées vont tout d’abord au Père Jacques, à sa paroisse ainsi qu’aux victimes et à leurs familles. Le Père Jacques Hamel, partisan du dialogue inter-religieux était un homme de paix, acteur de la solidarité et de la générosité dans toutes les paroisses où il a exercé depuis 1958 et son ordonnation en tant que prêtre.

Cette énième tentative d’installation de la terreur dans notre pays ne doit pas mettre dos à dos les différentes communautés de notre pays, mais elle doit les unir comme un seul homme, afin de détruire et chasser la gangrène de l’Islam radical sur notre sol.
Les mots sont forts comme la réponse de l’État Français doit l’être tout autant. Au delà de tous les clivages politiques et de personnes, nous devons dès demain mettre fin aux foyers de radicalisation dans notre pays. Les moyens doivent être à la hauteur de la menace qui pèse sur nos concitoyens.
Enfin, la France ne peut plus être seule dans son combat extérieur face à l’État Islamique. La réponse doit également être Européenne ! Il est plus que jamais nécessaire que l’Union Européenne se mobilise pour reprendre le contrôle de ses frontières, et qu’elle se dote d’une puissance de Défense Européenne.
L’enjeu est de taille car le temps presse, et voir de nouveaux concitoyens attaqués serait insupportable.
5dcaf275752dca229da39a327b397cc7d43dc77e4-630x0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>