pole_emploi_sipa

Contrat d’aide à l’emploi, outil de réinsertion indispensable à notre pays

J’ai souhaité saisir les Députés du Gard, Françoise Dumas et Philippe Berta, et réagir sur la situation du contrat d’aide à l’emploi (CAE), un outil de réinsertion indispensable dans notre pays.

pole_emploi_sipaLes CAE permettent de favoriser la réinsertion de personnes en difficultés et en décrochage en plus d’être une réelle source de lien social mais aussi de requalification du salarié l’amenant à augmenter ses chances de réinsertion. Le gouvernement a remis en cause l’existence de ce dispositif, et cela pose des problèmes sur le fond, et sur la forme.

Sur le fond, considérer l’inefficacité de ce dispositif en termes de rendement, c’est occulter celles et ceux qui n’auraient pas pu retrouver un emploi pérenne sans ce dispositif. Plus d’un quart des personnes ayant fait l’objet d’un contrat aidé dans le secteur public, et deux tiers dans le secteur marchand, ont ensuite pu retrouver durablement un emploi. Mettre un terme à ce dispositif, c’est se priver d’un moyen indéniable de lutter contre le chômage. Si je souscris au développement de la formation pour les personnes sans emploi, notamment en leur facilitant l’accès à l’Université ou à la formation professionnelle, il me semble complémentaire avec le maintien des contrats aidés.

Sur le fond, encore, il me semble également important de souligner l’importance des contrats aidés dans le fonctionnement d’un grand nombre d’association et de services publics. Comment pourront-ils pallier autrement à cette décision gouvernementale que par des suppressions de postes et la réduction de l’offre de service ?

Sur la forme enfin, la parole de l’Etat serait une nouvelle fois décrédibilisée. Nous ne pouvons pas ignorer que l’instabilité juridique est une des principales préoccupations des entrepreneurs de notre pays. Une fois de plus, cette décision, vient remettre en cause brutalement et sans concertation, un contrat essentiel à la vie des personnes concernées et au fonctionnement des organisations qui y ont souscrit.

C’est donc pour cela que j’ai décidé de saisir les Députés du Gard Françoise Dumas et Philippe Berta.

 Yvan Lachaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>